Je souhaite divorcer

L’avocat est obligatoire dans toutes les procédures de divorce.

 

Lors du premier rendez-vous au cabinet, Me Laurence LE FEVRE écoutera votre histoire et vos attentes puis vous expliquera les différentes possibilités qui s’offrent à vous pour divorcer.

 

Vous choisirez ensemble la procédure la plus adaptée à votre situation.

Le divorce par consentement mutuel

Vous pourrez choisir de divorcer à l’amiable sans passer par le juge.  

 

Le divorce par consentement mutuel (par acte d’avocat) contresigné prévu par les articles 229-1 à 229-4 du Code civil présente l’avantage de la rapidité et permet de régler à la fois votre séparation et la liquidation de votre régime matrimonial (biens immobiliers, dettes, crédits…).

 

Les époux bénéficient d’une grande liberté pour organiser les conséquences de leur séparation et une convention est établie par les avocats qui règlent les rapports entre les époux et les rapports parents/enfants (résidence chez l’un des parents ou « garde alternée », droit de visite et d’hébergement, pension alimentaire). 

 

Me Laurence LE FEVRE négocie pour vous toutes les modalités du divorce au mieux de vos intérêts.

   

Après un délai de réflexion obligatoire de 15 jours, la convention est adressée à un notaire qui enregistre votre divorce au rang des minutes de son étude. 

gettyimages-173063471-612x612.jpg

Le divorce devant le juge

Certaines situations nécessitent une autre procédure parce que : 

 

  • Les fautes que vous reprochez à votre conjoint sont telles que vous avez besoin de les exprimer dans un divorce « pour faute »,

  • Des points de désaccord entre vous et votre conjoint persistent,

  • Vous souhaitez engager la procédure de divorce bien que le sort de vos biens ne soit pas encore réglé.

 

Il existe plusieurs types de divorces devant le juge aux affaires familiales : divorce « demandé-accepté » (articles 233 et suivants du Code civil), divorce pour altération du lien conjugal (articles 237 et 238 du Code civil) et divorce pour faute (article 242 du Code civil) 

 

Ces trois procédures de divorce permettent, si vous le souhaitez, de différer la liquidation de votre régime matrimonial après le divorce.

 

Elles offrent également la possibilité, en cours de procédure, d’établir un projet d’état liquidatif, qui sera ensuite homologué par le juge et qui vous permettra, tout comme le divorce par consentement mutuel de régler, à la fois le divorce et la liquidation de vos biens. 

      

Me Laurence LE FEVRE défendra vos intérêts tout au long de la procédure et mettra tout en œuvre pour obtenir le résultat souhaité concernant une prestation compensatoire, la résidence des enfants, une garde alternée, une pension alimentaire….    

 

Après le divorce, Me LE FEVRE défendra également vos intérêts  dans la liquidation de votre régime matrimonial si celui-ci n’a pas été réglé lors du divorce, soit amiablement, soit devant le tribunal.

Contact

ready-to-write-PQSVTMJ.jpg